Comment l’accord entre FCA et PSA va changer

Comment l'accord entre FCA et PSA va changer

Le temps nie John Elkann: certains termes de l'accord entre FCA et PSA pour la naissance de Stellantis changent. C'est pourquoi la bourse, les analystes et les actionnaires applaudissent toujours

"Les termes de l'accord avec PSA sont gravés dans la pierre et liés", a fait valoir John Elkann lors de la conférence téléphonique du 20 mai avec les analystes sur les comptes de 2019. Puis vint Covid-19 et la crise économique.

Ainsi, le 15 septembre 2020, FCA et PSA ont modifié certains termes de l'accord de rapprochement 50/50 pour la création de Stellantis , le quatrième plus grand groupe automobile au monde.

Célébrez FCA en bourse, tandis que les analystes sont positifs. Tous les détails.

QUELS CHANGEMENTS

Ce qui change, c'est le dividende spécial qui sera distribué par FCA à ses actionnaires avant la clôture. Avec les nouvelles conditions, il est fixé à 2,9 milliards d'euros, contre 5,5 milliards précédemment fixés.

ACTIONNAIRES FCA ET PSA DE FAURECIA

Pas seulement. Selon les nouvelles conditions, la participation de 46% du Groupe Psa dans Faurecia sera distribuée à tous les actionnaires de Stellantis immédiatement après la clôture de la transaction. Les actionnaires de FCA et du Groupe Psa recevront une participation égale dans Faurecia à hauteur de 23%, dont la capitalisation est de 5,867 milliards d'euros au 14 septembre 2020.

LE COMMENTAIRE DU SOLEIL 24 HEURES

Le schéma de l'opération, en effet, subit peu de changements, quels changements – a souligné Il Sole 24 Ore – sont les conditions financières d'avant la fusion tant pour les actionnaires de FCA, à partir d'Exor qui détient 29%, que pour les actionnaires de la société française, dont le registre des actionnaires montre la famille Peugeot à 13,6%, l'État français (Bpifrance) et le partenaire chinois Dongfeng à 12% chacun. Le bloc transalpin détient donc 37,6% du PSA.

UNE DISTRIBUTION OPTIONNELLE

FCA et PSA évalueront également, en fonction des performances des sociétés, une distribution potentielle "de 500 millions d'euros aux actionnaires de chaque société avant la clôture ou, à défaut, une distribution de 1 milliard d'euros à verser après la clôture à tous les actionnaires. di Stellantis », lit-on dans la note de FCA.

POURQUOI LA FCA ET PSA CHANGENT LES TERMES DU CONTRAT

La crise de Covid pousse la FCA et PSA à nier ce que John Elkann a dit. Les nouveaux termes, en fait, visent «à faire face à l'impact de liquidité que la pandémie de COVID-19 a sur l'industrie automobile, tout en préservant la valeur économique».

LES CALCULS DU SOLEIL 24 HEURES

«Un chèque de 2,6 milliards. C'est le «prix» payé par les actionnaires de FCA et PSA à la lumière de la revue du grand accord de fusion – Il Sole 24 Ore calculé aujourd'hui – Un coût que, en fait, les actionnaires actuels de FCA et PSA paient à l'avenir groupe dont ils deviendront partenaires, Stellantis, quatrième au monde dans l'automobile. Le colosse qui naîtra de la fusion pourra en effet compter sur une réserve de trésorerie de 2,6 milliards de plus ».

FCA Vole dans la bourse

La nouvelle de la modification des accords a été accueillie positivement par le marché. Hier, en bourse, l'action FCA a bondi de 11,7% à 11,14 euros le 15 septembre. L'accord, en effet, est jugé plus favorable pour les actionnaires du groupe italo-américain.

AUGMENTER LA SYNERGIE

Il convient également de souligner que les synergies annuelles estimées, une fois pleinement opérationnelles, de Stellantis ont augmenté à «plus de 5 milliards d'euros, contre 3,7 milliards d'euros initialement estimés. Le montant total estimé des coûts de mise en œuvre ponctuels pour réaliser ces synergies est également passé de 2,8 milliards d'euros à 4 milliards d'euros maximum », explique le groupe italien.

EQUITA: DE PLUS GRANDES SYNERGIES COMPENSENT DE NOUVEAUX TERMES

C'est précisément ce point qui a frappé les analystes d'Equita, qui soulignent que «les grandes synergies industrielles compensent largement toute révision des termes». L'avenir Stellantis est «l'une des rares histoires d'agrégation à forte valeur industrielle au niveau européen, dans un scénario qui s'améliore progressivement par rapport aux plus bas du deuxième trimestre», affirment les analystes.

UBS: LES NOUVEAUX TERMES SE RÉÉQUILIBRENT

Ils sont d'accord dans UBS, où l'on fait valoir que la révision des termes est "un petit rééquilibrage" qui ne devrait pas changer l'opinion des investisseurs qui considèrent l'accord plus favorable pour FCA. "Les termes de l'accord sont largement inchangés pour les actionnaires de PSA, le potentiel de synergies devrait attirer davantage et générer une hausse attractive à court terme", disent-ils chez UBS.

AKROS ET FIDENTIIS PROMOUVENT AUSSI INTESA

Banca Akros, qui considère qu'il n'y a plus d'incertitude sur l'accord, et Fidentiis, qui considère les craintes du marché sur une révision pénalisant pour FCA, sont également en faveur des termes du nouvel accord.

LA SATISFACTION DE BPIFRANCE

Bpifrance, actionnaire à 12,2% de Psa et filiale du CDP français, fait également la fête. Bpifrance "est pleinement d'accord avec les mesures prises pour renforcer la structure du capital de Stellantis", estime le fonds souverain français, selon Bloomberg. «La confirmation et la réévaluation des synergies – affirme Bpifrance – permettront au futur groupe de faire face à un contexte de marché extraordinairement difficile et de gérer les turbulences auxquelles l'industrie de l'automatisation doit faire face sur le long terme».

L'ANALYSE DU SOLEIL 24 HEURES

Finalement, il a été décidé de réduire le dividende spécial qui sera distribué par FCA à ses actionnaires avant la clôture: par rapport aux 5,5 milliards initialement budgétisés, le coupon de trésorerie tombe à 2,9 milliards, Il Sole 24 Ore écrit: " Le sort des 46% détenus par Psa dans la société de composants Faurecia évolue également, dans l'ancien schéma destiné à la scission avant la fusion et désormais «inclus» dans la fusion. Cette participation, détenue par Psa et destinée à être distribuée aux actionnaires français, sera désormais transmise à tous les actionnaires de Stellantis immédiatement après la clôture de la transaction. La réduction du coupon mutuel, tant pour les actionnaires de FCA que de PSA, générera en effet une liquidité supplémentaire pour Stellantis de 2,6 milliards ».


Cet article est une traduction automatique de la langue italienne d’un article publié sur le magazine Début Magazine à l’URL https://www.startmag.it/smartcity/come-cambia-laccordo-tra-fca-e-psa/ le Wed, 16 Sep 2020 05:43:12 +0000.