Le Parlement actuel élira-t-il le nouveau président de la République? Questions et doutes

Le Parlement actuel élira-t-il le nouveau président de la République? Questions et doutes

La lettre de l'avocat Antonio de Grazia

Cher manager,

une cause de dissolution du Parlement est le conflit entre les Chambres et l'opinion publique. Dans le cas italien, les élections européennes de 2019 et les nombreuses élections régionales ont de facto délégitimé l'issue des élections politiques de mars 2018.

En 1994, le président Oscar Luigi Scalfaro, dans la lettre annonçant sa décision de dissoudre le Parlement aux présidents des chambres, notait "un écart très sensible entre les forces représentées aujourd'hui au Parlement et la volonté populaire répétée".

Un Parlement divisé par deux, un Parlement qui ne correspond pas à la volonté populaire (désormais représentée par les urnes), peut – politiquement – préparer une révision de la Constitution?

La réponse est un doute.

D'autant plus que la réforme du nombre de parlementaires jette une ombre sur le travail futur des parlementaires actuels, comme s'il s'agissait de salariés à qui une lettre de licenciement a été remise.

Le Parlement actuel peut-il décider de la nomination du nouveau président de la République?

La réponse ne peut pas être simplement un avis juridique: la légitimité politique, après tout, vient de la volonté du peuple.

Et la volonté populaire a décrété la fin objective de la composition du Parlement actuel.

Donc c'est si tu veux.

Un accueil chaleureux.

Antonio de Grazia


Cet article est une traduction automatique de la langue italienne d’un article publié sur le magazine Début Magazine à l’URL https://www.startmag.it/mondo/il-parlamento-attuale-eleggera-il-nuovo-presidente-della-repubblica-domande-e-dubbi/ le Tue, 22 Sep 2020 05:10:11 +0000.