Open Fiber, ce qui se passe entre Mef, Cdp, Enel et Macquarie

Open Fiber, ce qui se passe entre Mef, Cdp, Enel et Macquarie

L'offre du fonds Macquarie pour la participation d'Enel dans Open Fibre, le forçage du Trésor à Enel de céder des parts d'Open Fibre à Cdp pour faciliter le projet de l'entreprise unique dans le réseau AccessCo. Faits, noms, chiffres et indiscrétions

Grandes manœuvres entre entreprises privées, groupes publics, gouvernements et fonds étrangers sur la société de réseau unique

Dans ces heures c'est notamment l'actionnariat d'Open Fibre (OF), la société de construction du réseau de fibre optique mise en place en 2016 par Cdp et Enel sur apport du gouvernement Renzi, qui est au centre des discussions, en vue de la confluence d'Open Fibre dans le projet AccessCo .

Le Trésor oblige Enel à transférer certaines parts d'OF détenues par Enel à Cassa Depositi e Prestiti (contrôlée par le ministère de l'Économie et investie par des fondations bancaires) pour faciliter la confluence du réseau de fibre optique d'Open Fiber dans l'entreprise unique dans le réseau conçu par Tim, le gouvernement et le CDP.

Ainsi, la participation d'Open Fibre serait Cdp, tandis que le fonds australien Macquarie s'apprête à rejoindre la structure actionnariale d'OF.

En fait, la proposition de Macquarie pour l'Open Fibre est arrivée à Enel et était aujourd'hui au centre de la réunion du conseil d'administration du groupe présidé par Michele Crisostomo et dirigé par Francesco Starace.

Le conseil d'administration d'Enel, selon une note du groupe, a été informé de la réception de l'offre ferme envoyée hier par Macquarie Infrastructure & Real Assets (Mira) pour l'achat de 50% du capital d'Open Fibre appartenant à Enel.

Cette offre, selon une note d'Enel, prévoit la comptabilisation d'une contrepartie égale à environ 2 650 millions d'euros, nette de la dette, pour l'achat de la prise de participation précitée, avec des mécanismes d'ajustement et de complément de prix.

L'offre n'a pas encore été évaluée: «Il faut des temps pour approfondir des choses comme ça, on parle de semaines entières, d'un mois», précise Starace: «Ce sont des délais assez longs, ce sont des offres qu'il faut examiner. Il n'y a rien d'urgent nous n'avons pas de calendrier qui court après nous. Nous allons gérer cela avec le temps nécessaire », a ajouté le chef de la société Enel, précisant que si l'offre porte sur l'ensemble des 50% d'Open Fibre« nous devrons le dire lorsque nous aurons fini de l'examiner. Je ne peux pas lui dire maintenant. Le point de départ était certainement 50% ».

L'offre ferme de reprendre les 50% qu'Enel détient dans la société de réseau, dont elle est actionnaire avec 50% de Cdp supplémentaires, fait suite à la due diligence menée par le fonds australien qui avait déposé une manifestation d'intérêt en juin avec laquelle il valorisait la totalité de l'Open Fiber 7,7 milliards d'euros.

À la lumière du projet de réseau unique dans lequel le gouvernement travaille pour unir Open Fibre avec Fibercop , la société Tim et Fastweb dans laquelle Kkr entre (également évalué à un total de 7,7 milliards), les valorisations peuvent avoir été modifiées avec une retouche du «vers le haut.

Le ministre de l'Économie, Roberto Gualtieri (Pd), au vu du conseil d'administration d'Enel d'aujourd'hui, a convoqué hier après-midi le numéro un du groupe énergétique au département du Trésor (qui est actionnaire direct d'Enel avec 23,59% ), Starace, et le directeur général de Cdp, Fabrizio Palermo.

Selon les souhaits du ministère de l'Économie, le CDP – selon la reconstruction de Start Magazine – devrait acquérir d'Enel 5 à 10% supplémentaires d'Open Fiber (désormais contrôlés conjointement par Enel et Cassa Depositi e Prestiti) auprès d'Enel, augmentant ainsi d'environ 60-65% et laissant Macquaire en position minoritaire: un schéma donc similaire à celui trouvé pour FiberCop avec le fonds américain Kkr.

Avec Enel sortant et avec une plus-value raisonnable dans le ventre (il a payé 7 à 800 millions pour le lancement d'Open Fibre et pourrait collecter 2,5 à 3 milliards pour ses 50%) – a écrit Repubblica – "la convergence entre les deux entités pourraient procéder plus rapidement, passant aux évaluations des autres éléments du réseau à faire également sur la base des paramètres fournis par les fonds Kkr et Macquarie ».


Cet article est une traduction automatique de la langue italienne d’un article publié sur le magazine Début Magazine à l’URL https://www.startmag.it/economia/open-fiber-che-cosa-succede-tra-mef-enel-cdp-macquarie/ le Thu, 17 Sep 2020 13:50:59 +0000.