Poste Italiane, voici les secteurs qui croissent le plus

Poste Italiane, voici les secteurs qui croissent le plus

Bénéfice et revenus : chiffres, comparaisons et scénarios. Ce qui ressort du rapport semestriel de Poste Italiane

Au premier semestre 2021, le groupe Poste Italiane a réalisé un bénéfice net de 773 millions d'euros, soit une augmentation de 41,8% par rapport à la même période de 2020.

Au deuxième trimestre de l'année, le bénéfice net consolidé a augmenté de 36,4% à € 326 millions.

Au premier semestre, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 14% par rapport aux six premiers mois de 2020, atteignant 5,684 milliards d'euros et sur le seul deuxième trimestre il a accéléré de 18,7% par an, atteignant 2,751 milliards d'euros. D'un point de vue opérationnel, l'EBIT a augmenté de 37,1% au premier semestre à € 1,049 milliard (+ 32% par an au deuxième trimestre à € 429 millions).

Au deuxième trimestre 2021, les revenus du secteur Courrier, Colis et Distribution ont augmenté de 29,8% par rapport au deuxième trimestre 2020, à 909 millions (+ 24,1% sur un an) et au premier semestre ils ont atteint 1,826 milliard.

Le chiffre d'affaires de la vente par correspondance a augmenté au deuxième trimestre 2021 de 25,7% sur un an, à 512 millions, tandis que pour le premier semestre l'augmentation était de 10,5% par rapport au premier semestre 2020, pour un montant égal à 1 milliard au premier semestre 2021).

Le chiffre d'affaires du segment Services Financiers a augmenté au deuxième trimestre 2021, en rythme annuel, de 2,1% à 1,1 milliard (-1,2% par rapport au premier semestre 2020 à 2,4 milliards), avec une marge d'intérêt en baisse.

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires (y compris les revenus de distribution) a augmenté de 5,6% sur un an à 1,3 milliard (+ 2% par rapport au premier semestre 2020 à 2,8 milliards).

Le chiffre d'affaires du secteur de l'assurance a augmenté, sur un an, de 43,9% au deuxième trimestre 2021 et s'élève à 552 millions (+ 42% par an au premier semestre 2021, soit 1 milliard), porté par l'augmentation des volumes et des produits multi-branches aux marges plus élevées.

Le chiffre d'affaires du segment Paiements et Mobile progresse de 20% sur un an et s'élève à 207 millions au deuxième trimestre de l'année (+ 18,3% en base annuelle au premier semestre 2021 à 399 millions).

PRESENTATION AUX ANALYSTES

+++

LA COMMUNICATION INTÉGRALE DE POSTE ITALIANE

Hier, le Conseil d'administration de Poste Italiane SpA (« Poste Italiane » ou « le Groupe »), présidé par Maria Bianca Farina, a approuvé les résultats financiers du premier semestre 2021.

Reprise des activités conforme aux prévisions avec des revenus en croissance dans toutes les divisions au-dessus des niveaux d'avant la pandémie

Bénéfice net du premier semestre 2021 en hausse de 42% à 773 millions d'euros (326 millions d'euros au deuxième trimestre 2021, en hausse de 36% en glissement annuel), confirmant le succès obtenu jusqu'à présent dans la mise en œuvre du plan stratégique " 24yes "

Croissance régulière du chiffre d'affaires du groupe depuis le début de l'année de 14 % à 5,7 milliards d'euros (en hausse de 19 % à 2,8 milliards d'euros au deuxième trimestre 2021)

Récupération des revenus de la correspondance qui s'ajoute à une croissance des colis soutenue par le secteur b2c

L'assurance, les paiements et les services mobiles sont en croissance constante

Nouveau contrat de travail signé – meilleure visibilité sur les frais de personnel

Le total des actifs financiers (tfa) s'élève à 576 milliards d'euros, atteignant les objectifs fixés pour 2021

Objectifs en ligne avec l'engagement envisagé dans le plan stratégique « 24si » contre un risque d'exécution limité

Chiffre d'affaires au deuxième trimestre 2021 de 2,8 milliards d'euros, + 18,7 % en glissement annuel (5,7 milliards d'euros au premier semestre 2021, + 14,0 % par rapport au premier semestre 2020). Modèle économique solide et durable, qui bénéficie des tendances croissantes de l'industrie :

Chiffre d'affaires Courrier, colis et distribution de 909 millions d'euros au deuxième trimestre 2021, + 29,8 % en glissement annuel (égal à 1,8 milliard d'euros au premier semestre 2021, + 24,1 % par rapport au premier semestre 2020), grâce à la hausse du chiffre d'affaires de la correspondance, du fait de la reprise des volumes et de la consolidation de nexive, ainsi que de la croissance significative du chiffre d'affaires du segment b2c en colis ;

Revenus totaux des services financiers en hausse au deuxième trimestre 2021 de 5,6% en rythme annuel et égal à 1,3 milliard d'euros (+ 2,0% par rapport au premier semestre 2020, égal à 2,8 milliards d'euros au premier semestre 2021), avec une marge d'intérêt plus faible compensée par les revenus de la distribution de produits d'investissement ;

Chiffre d'affaires des services d'assurance de 552 millions d'euros au deuxième trimestre 2021, + 43,9% en glissement annuel (+ 42,0% par rapport au premier semestre 2020, égal à 1,0 milliard d'euros au premier semestre 2021). Des primes brutes de 4,5 milliards d'euros au deuxième trimestre 2021, dont plus de 64 % sont générées par des produits multi-branches ;

Paiements et revenus mobiles de 207 millions d'euros au deuxième trimestre 2021, + 20,0% sur un an (+ 18,3 % par rapport au premier semestre 2020, soit 399 millions d'euros au premier semestre 2021) tirés par les paiements par carte .

Des coûts totaux de 2,3 milliards d'euros au deuxième trimestre 2021, + 16,6 % en glissement annuel (égal à 4,6 milliards d'euros au premier semestre 2021, + 9,8 % par rapport au premier semestre 2020), avec un équilibre prudent entre les coûts rationalisation et accompagnement de la croissance des entreprises. Réduction accélérée du nombre d'ETP, avec une incidence moindre des charges de personnel sur le montant des revenus ;

Résultat d'exploitation (Ebit) du deuxième trimestre 2021 égal à 429 millions d'euros, + 32 % en glissement annuel (+ 37,1 % par rapport au premier semestre 2020, égal à 1 milliard d'euros au premier semestre 2021), soutenu par les produits d'assurance, la croissance du courrier et des colis et les paiements par carte ;

Résultat net du deuxième trimestre 2021 égal à 326 millions d'euros, + 36,4% en glissement annuel (41,8% par rapport au premier semestre 2020, égal à 773 millions d'euros au premier semestre 2021), grâce à une stratégie diversifiée qui continue à créer de la valeur;

Le total des actifs financiers (TFA) s'élève à 576 milliards d'euros, en ligne avec les objectifs fixés pour 2021, grâce à une collecte nette de 5,8 milliards d'euros et porté par les produits d'assurance vie.

Principales tendances opérationnelles des segments au deuxième trimestre et au premier semestre 2021

Courrier, Colis et Distribution : le plus grand hub logistique e-Commerce d'Italie a été inauguré à Landriano (Italie du Nord), qui s'étend sur 80 000 mètres carrés et avec une capacité de tri automatisé de 300 000 unités par jour, privilégiant la réduction des coûts d'unités par colis. La nouvelle convention collective du Groupe a été signée, soulignant la relation constructive avec les organisations syndicales ; le nouveau contrat sera en vigueur jusqu'à fin 2023, offrant une meilleure visibilité sur l'évolution des charges de personnel.

Services financiers : Poste Italiane saisit pleinement les opportunités d'affaires découlant des nouvelles initiatives gouvernementales visant à renforcer la reprise de l'économie italienne, avec des achats de crédits d'impôt qui ont atteint une valeur nominale de 2,2 milliards d'euros [ 1] ; Financit a lancé, la joint-venture avec BNP Paribas pour la distribution de prêts personnels relatifs à la cession d'un cinquième du salaire et de la retraite.

Services d'assurance : accord signé avec Intesa Sanpaolo pour une joint-venture dans les investissements dans l'économie réelle, avec le groupe Poste Italiane qui détient 40 % du capital. L'accord s'inscrit dans le cadre du Plan stratégique « 24SI », contribuant à la diversification du portefeuille d'investissement de Poste Vita. Le lancement de l'offre dans le secteur de l'assurance Non-Vie, conforme aux attentes, réduit les niveaux de sous-assurance en Italie, se traduisant par une augmentation des contraventions moyennes dans le secteur non automobile. L'offre d'assurance RC Automobile est désormais disponible dans près de 4 000 bureaux de poste.

Paiements et Mobile : la migration des clients vers le réseau Vodafone est déjà en cours, ce qui permet des économies importantes sur les coûts variables à partir du second semestre 2021. Croissance soutenue des transactions numériques et des paiements par carte, qui renforce la stratégie omnicanale de Poste.

Plan National de Relance et de Résilience : Poste Italiane confirme son rôle de pilier stratégique pour l'Italie, contribuant au Plan National de Relance, à travers un projet important visant à soutenir les communautés locales et les territoires internes, à réduire leur fracture numérique, à soutenir leur croissance économique et à renforcer les cohésion : 1) la création dans toutes les communes de moins de 15 000 habitants d'un point d'accès numérique et physique facile aux services de l'administration publique, à travers la transformation technologique de près de 7 000 bureaux de poste dans les plus petits ; 2) un réseau de 250 espaces de coworking répartis sur tout le territoire, pour les collectivités, les entreprises et des formations proposées à des tarifs abordables. Ce projet contribuera également à accompagner le Groupe dans la transition verte, avec des solutions d'efficacité énergétique et des services de recharge de véhicules pour les citoyens des zones concernées.

Réaménagement des bureaux de poste dans les petites communes : 1 000 bureaux de poste ont été rénovés dans les communes de moins de 5 000 habitants, avec une attention particulière à la suppression des barrières architecturales dans le cadre des projets ESG plus larges, envisagés dans le Plan stratégique « 24SI ».

Matteo Del Fante, président-directeur général et directeur général de Poste Italiane, a déclaré :

« Nos résultats du deuxième trimestre témoignent de la réussite de la mise en œuvre du Plan Stratégique « 24SI », soulignant la solidité de nos réseaux physiques et numériques et la poursuite de la progression sur les priorités stratégiques que nous nous sommes fixées.

Trois étapes clés nous offrent une plus grande visibilité, réduisant considérablement le risque d'exécution lié à notre plan. D'une part, en juillet, nous avons signé une nouvelle convention collective pour le Groupe qui sera en vigueur jusqu'en 2023. D'autre part, début 2021, un partenariat de trois ans avec Amazon a été renouvelé, ce qui permet une croissance des volumes et des revenus. , en équilibrant les volumes des zones urbaines et rurales et en introduisant des services à plus forte valeur ajoutée tels que les livraisons programmées.

Enfin, notre contrat de service universel (USO) couvre toute la durée du plan, intégrant les initiatives « Next Generation » de l'UE avec nos nouvelles solutions numériques et une coopération accrue avec les petites municipalités.

Notre modèle économique diversifié continue de produire d'excellents résultats financiers avec un bénéfice net de 773 millions d'euros au premier semestre et, quatre mois seulement après le lancement du plan stratégique « 24SI », nous avons déjà une visibilité claire sur la réalisation de les orientations fournies pour 2021 et nous sommes confiants dans nos chiffres.

Les revenus sont supérieurs aux niveaux d'avant la pandémie et sont pleinement en ligne avec les tendances envisagées par le plan stratégique « 24SI », en hausse constante de 18,7 % au deuxième trimestre. Notre bénéfice d'exploitation a augmenté de 32% à 429 millions d'euros, plus que triplé d'une année sur l'autre si l'on considère les économies de coûts ponctuelles réalisées au deuxième trimestre 2020.

Le mix de revenus a fortement évolué depuis, la baisse du courrier compensée par l'intégration de Nexive et la forte augmentation du chiffre d'affaires des colis ; les services financiers et d'assurance ont subi une baisse liée à l'impact des taux d'intérêt ultra-bas qui a été plus que compensé par notre concentration sur la distribution de produits d'investissement et en particulier sur les produits d'assurance Vie. Les revenus des Paiements et Mobile ont fortement augmenté, soutenus par la numérisation en cours des paiements.

En tant que pilier stratégique de l'Italie, nous sommes désormais impliqués dans le plan de relance européen, en poursuivant la mise en œuvre de certains projets nationaux stratégiques, dans le but de soutenir les communautés locales et de renforcer la cohésion sociale et en même temps de contribuer à la transition verte comme indiqué dans le plan "24SI".

Je suis fier, comme toujours, du dévouement et de la résilience de nos employés, qui travaillent sans relâche pour aider les Italiens à atteindre leurs objectifs, en mettant constamment l'accent sur l'innovation et une meilleure expérience client ".

 

En plus des indicateurs financiers prévus par les IFRS, Poste Italiane utilise des indicateurs de performance alternatifs, dans le but de fournir une représentation plus claire des résultats économiques et financiers. La signification et la composition de ces indicateurs sont décrites dans le Rapport Financier Semestriel au 30 juin 2021, conformément aux Orientations ESMA / 2015/1415 du 5 octobre 2015.

Le bilan consolidé, le compte de résultat consolidé et le tableau des flux de trésorerie consolidé du Groupe Poste Italiane sont joints au présent communiqué.

***

CORRESPONDANCE, COLIS ET DISTRIBUTION – CROISSANCE CONSTANTE DES CHIFFRES D'AFFAIRES DE TOUS LES BRANCHES – RESULTAT D'EXPLOITATION SOUS-JACENT (EBIT) EN CROISSANCE

Au deuxième trimestre 2021, le chiffre d'affaires du secteur Courrier, Colis et Distribution augmente de 29,8% par rapport au deuxième trimestre 2020, à 909 millions d'euros (+ 24,1% sur un an à 1,8 milliard d'euros au premier semestre 2021 ). Pour le deuxième trimestre consécutif, le chiffre d'affaires enregistre une hausse record (+19 % au premier trimestre 2021).

Le chiffre d'affaires de la vente par correspondance a augmenté au deuxième trimestre 2021 de 25,7% sur un an, à 512 millions d'euros (+ 10,5% par rapport au premier semestre 2020, égal à 1,0 milliard d'euros au premier semestre 2021) , influencé positivement par la reprise des volumes sur toutes les lignes de produits et consolidation de Nexive. Les volumes ont augmenté de 22,6% par rapport au deuxième trimestre 2020 (+13,8% par rapport au premier semestre 2020), soutenus sur le trimestre par des produits à tarifs plus élevés (tarif en baisse au premier semestre).

Le chiffre d'affaires Colis enregistre une forte croissance au deuxième trimestre de 28,2% sur un an, atteignant 336 millions d'euros (+ 48,8% par rapport au premier semestre 2020, soit 704 millions d'euros).

Au deuxième trimestre 2021, les volumes B2C ont augmenté de 22,5% sur un an, à 44 millions d'unités (+ 49,2% par rapport au premier semestre 2020, à 92 millions d'unités), tendant désormais à la baisse vers une trajectoire normalisée ; les volumes du secteur B2B progressent de 1,9% sur un an à 10 millions d'unités (+ 20,6% par rapport au premier semestre 2020 à 21 millions d'unités) et les volumes du secteur C2X sont en baisse de 10, 4% en glissement annuel année, à 1,4 million d'unités, considérant toutefois qu'au deuxième trimestre 2020, pendant la période de confinement, la Poste était le seul opérateur ouvert et a livré 3,2 millions de colis au premier semestre (+13,5% par rapport au premier semestre de 2020). Poste Italiane a cependant continué à innover, avec le lancement de nouvelles solutions de livraison omnicanal, les commandes en ligne C2X ayant plus que doublé par rapport à 2019.

Dans le cadre du programme de transformation du centre de tri, le hub e-Commerce Landriano a été inauguré en juin, avec une capacité automatisée de traitement de 300 000 colis par jour. Au premier semestre, plus d'1 million de colis ont été traités par jour, les facteurs livrant 39 millions de colis, enregistrant une augmentation de 17,7% par rapport au premier semestre 2020.

Le chiffre d'affaires de la distribution progresse au deuxième trimestre de 7,5 % sur un an, à 1,1 milliard d'euros (+ 4,0 % par rapport au premier semestre 2020, à 2,3 milliards d'euros), avec une comparaison favorable par rapport à juin 2020 qui avait été impacté par les mesures de restriction plus strictes de l'année dernière, mises en œuvre au niveau national.

Le résultat d'exploitation (EBIT) du secteur est stable au deuxième trimestre 2021, atteignant – 159 millions d'euros contre – 157 millions d'euros au deuxième trimestre 2020, avec un EBIT sous-jacent en forte croissance, si l'on considère 170 millions d'euros d'économies a acomptes comptabilisés au deuxième trimestre 2020 et activés pour faire face aux effets de la pandémie. L'EBIT du premier semestre est en hausse de 47 % par rapport au premier semestre 2020 à -102 millions d'euros.

***

 

SERVICES FINANCIERS – LA STRATÉGIE DE GESTION DE PATRIMOINE COMPENSE LA RÉDUCTION DE LA MARGE D' INTÉRÊT

Le chiffre d'affaires du segment Services Financiers a augmenté au deuxième trimestre 2021, en rythme annuel, de 2,1% à 1,1 milliard d'euros (-1,2% par rapport au premier semestre 2020 à 2,4 milliards d'euros), avec une marge d'intérêt en baisse (NII ). Au deuxième trimestre, les revenus bruts (y compris les revenus de distribution) ont augmenté de 5,6% sur un an à 1,3 milliard d'euros (+ 2,0% sur un an par rapport au premier semestre 2020 à 2,8 milliards d'euros) et ont été solides, soutenus par la concentration sur les produits d'investissement, principalement attribuable aux produits d'assurance-vie.

Au deuxième trimestre, la marge d'intérêts a diminué de 7,9% en glissement annuel à 358 millions d'euros (-7,3% en glissement annuel à 720 millions d'euros au premier semestre 2021), avec des taux d'intérêt toujours bas partiellement atténués par la hausse des volumes du nouveaux dépôts.

Les frais de distribution de l'épargne postale ont diminué de 5,1 % en glissement annuel au deuxième trimestre 2021 à 428 millions d'euros (-1,8 % en glissement annuel à 880 millions d'euros au premier semestre 2021), par rapport à un deuxième trimestre 2020 solide ; le premier semestre est en ligne avec les objectifs 2021.

Les commissions de distribution de prêts personnels et de crédits immobiliers ont augmenté de manière significative au deuxième trimestre 2021, en glissement annuel, à 68 millions d'euros (+ 56,8 % en glissement annuel à 133 millions d'euros au premier semestre 2021), à suivre la reprise des volumes due à l'intensification des activités commerciales réalisées au cours des derniers trimestres, avec une part de marché croissante.

Les revenus des services de collecte et de paiement ont augmenté au deuxième trimestre 2021 de 6,4 % en glissement annuel à 196 millions d'euros (-1,4 % en glissement annuel au premier semestre 2021 à 395 millions d'euros), principalement en raison de l'effet des volumes plus élevés traités sur les bulletins via des réseaux tiers et des canaux numériques, et en reprise de la réduction de l'activité commerciale au deuxième trimestre 2020.

Les commissions d'épargne gérée augmentent au deuxième trimestre 2021 de 27,9 % sur un an à 29 millions d'euros (+ 20,8 % sur un an au premier semestre 2021 à 57 millions d'euros), soutenues par une collecte nette positive des nouveaux fonds ESG .

Le total des actifs financiers à fin juin atteint 576 milliards d'euros (en hausse de 7 milliards d'euros par rapport à décembre 2020), suite à une collecte nette totale plus élevée de 5,8 milliards d'euros et à un effet positif sur les valeurs du marché des actifs égal à 1,5 milliard d'euros et est déjà en ligne avec les objectifs fixés dans le Plan Stratégique « 24SI ». Les provisions techniques nettes ont augmenté de 2,7 milliards d'euros, portées par une collecte nette de 4,2 milliards d'euros et les dépôts ont augmenté de 3,5 milliards d'euros, les clients continuant à privilégier les produits de liquidité et une collecte plus importante des entreprises.

Le résultat opérationnel (EBIT) a diminué au deuxième trimestre de 11,0 % en glissement annuel à 156 millions d'euros (en baisse de 9,1 % en glissement annuel au premier semestre 2021 à 362 millions d'euros), principalement suite au déblocage de fonds pour 15 millions d'euros au deuxième trimestre de 2020, relative à la conclusion des procédures de remboursement envisagées pour les clients sur les pertes subies par les fonds immobiliers datant du début des années 2000.

*** 

SERVICES D'ASSURANCE – CROISSANCE CONSTANTE DES RÉSULTATS D'EXPLOITATION PORTÉE PAR LA DIVERSIFICATION DES PRODUITS VIE

Les revenus de l'assurance ont augmenté de 43,9 % en glissement annuel au deuxième trimestre 2021 et se sont élevés à 552 millions d'euros (+ 42 % en glissement annuel au premier semestre 2021, soit 1,0 milliard d'euros) , tirés par l'augmentation des volumes et par des produits multi-branches avec des marges plus élevées.

Le chiffre d'affaires de l'activité Vie progresse au deuxième trimestre 2021, en rythme annuel, de 49,4 % à 516 millions d'euros (+ 46,8 % en rythme annuel au premier semestre 2021, soit 975 millions d'euros), soutenu par le les plus importantes ventes de produits multi-branches, qui représentent plus de 64% des affaires nouvelles, composées de 4,4 milliards d'euros de primes brutes enregistrées au cours du trimestre. Les revenus de l'activité Vie ont également bénéficié d'une marge financière plus importante, profitant de conditions de marché favorables et garantissant l'atteinte de l'objectif fixé pour l'ensemble de l'année.

Au deuxième trimestre 2021, le chiffre d'affaires de l'activité Non-Vie a diminué de 5,8% en rythme annuel à 36 millions d'euros (-0,7% en glissement annuel au premier semestre 2021, soit 74 millions d'euros), influencé par phénomènes ponctuels liés à l'extension de la couverture d'assurance du COVID-19 et des dispositions ponctuelles sur les polices dormantes.

Poste Italiane continue de contribuer à la réduction du niveau de sous-assurance en Italie, avec le lancement de l'offre du secteur Non-Vie à un bon moment et grâce à des abonnements moyens plus élevés que prévu dans le secteur non automobile. L'offre d'assurance RC Automobile est désormais disponible dans près de 4 000 bureaux de poste.

Le résultat opérationnel (EBIT) a augmenté au deuxième trimestre 2021 de 49,4%, en base annuelle, à 370 millions d'euros (+ 51,3% par rapport au premier semestre 2020 à 658 millions d'euros), constituant la plus forte contribution au résultat du Groupe. opérationnel.

A fin juin 2021, le Ratio Solvabilité II du Groupe d'Assurances Poste Vita s'élevait à 288%, avec des mesures transitoires fournissant un coussin supplémentaire pour faire face à la volatilité potentielle des marchés. A partir de fin juillet, le Ratio Solvabilité II du Groupe d'Assurances Poste Vita augmentera de 6 pp, encore renforcé par un Restricted Tier1 intersociétés pour 300 millions d'euros.

***

PAIEMENTS ET MOBILE – FORTE CROISSANCE DES REVENUS PORTÉS PAR LES PAIEMENTS

Le chiffre d'affaires du segment Paiements et Mobile a augmenté de 20,0 % en glissement annuel et s'élève à 207 millions d'euros au deuxième trimestre de l'année (+ 18,3 % en glissement annuel au premier semestre 2021 à 399 millions d'euros ), confirmant le leadership de PostePay sur le marché en croissance et en évolution rapide des paiements numériques en Italie. Les paiements par carte ont augmenté au deuxième trimestre de 25,1 % en glissement annuel à 107 millions d'euros (+ 22,7 % en glissement annuel au premier semestre 2021 à 208 millions d'euros), et les revenus des services de télécommunications ont augmenté de 8,8 % en glissement annuel à 77 millions d'euros (+ 8,7 % en glissement annuel). au premier semestre 2021 à 152 millions d'euros). L'évolution vers les cartes Evolution se poursuit, avec une marge récurrente en hausse, avec un stock total désormais de 8,1 millions de cartes (+11,5% sur un semestre).

Les autres paiements ont augmenté au deuxième trimestre de 42,5% à 23 millions d'euros (+ 38,8% par rapport au premier semestre 2020, à 39 millions d'euros), principalement grâce à la reprise des paiements des impôts et taxes.

Le chiffre d'affaires des services Telco a augmenté au deuxième trimestre 2021 de 8,8%, en base annuelle, à 77 millions d'euros (+ 8,7% en base annuelle au premier semestre 2021 à 152 millions d'euros), grâce à la solidité de la clientèle, égal à 4,8 millions d'utilisateurs (+ 5,8 % en rythme annuel contre 4,6 millions d'utilisateurs au deuxième trimestre 2020).

Le nombre de transactions e-commerce a encore augmenté au premier semestre à 248 millions (+ 37,1 % en rythme annuel), soutenant la stratégie digitale énoncée dans le plan stratégique « 24SI ».

Le résultat opérationnel (EBIT) du segment a augmenté de 4,8% au deuxième trimestre à 62 millions d'euros, les paiements numériques compensant la réduction des volumes de bulletins et la croissance constante des paiements par carte (+ 25% sur une base annuelle). Le nouveau contrat de fourniture de réseau pour les services de téléphonie mobile a déjà commencé à générer des gains d'efficacité, qui seront visibles au second semestre 2021.

***

PERSPECTIVES COMMERCIALES

Le premier semestre 2021 a été caractérisé par un scénario économique général encore fortement conditionné par l'urgence sanitaire et, malgré une reprise progressive de la mobilité et des activités économiques, par la persistance des politiques expansionnistes adoptées par les Etats pour soutenir l'économie, bien que des signes de sortie avec un timing incertain.

La reprise économique de l'Italie, selon les scénarios les plus récents [1] , se consolidera au cours des prochains mois même si certains facteurs d'incertitude restent marqués sur l'ampleur et le calendrier de ce rebond. Le principal facteur d'incertitude est représenté par l'évolution de la pandémie avec la propagation de variantes possibles, qui s'accompagnent d'autres variables : des retards possibles dans la campagne de vaccination à ceux sur la mise en œuvre des projets et des réformes envisagées par le Plan national de relance approuvé par la Commission de l'Union européenne le 22 juin 2021 et par le Conseil économique et financier de l'Union européenne le 13 juillet 2021.

Au cours du premier semestre, le Groupe a poursuivi son engagement social aux côtés des institutions, confirmant qu'il était un opérateur de référence pour accompagner la reprise économique et assumant un rôle de premier plan dans la campagne de vaccination. Elle a mis à disposition son infrastructure informatique et son réseau logistique pour la réservation et la distribution des vaccins, avec environ 15 millions [2] de vaccins livrés dans tout le pays, ainsi qu'avoir mis en place un plan de vaccination d'entreprise pour ses salariés.

Les résultats économiques et financiers positifs du premier semestre 2021 démontrent le bien-fondé de l'orientation stratégique du Groupe inscrite dans le Plan « 24SI » présenté à la communauté financière le 19 mars 2021, la capacité à s'adapter aux changements et à intercepter les besoins des clients en tirant parti des tendances commerciales émergentes . Le Groupe poursuivra la trajectoire d'évolution de l'offre pour l'entrée sur le marché de l'énergie attendue en 2022 et pour le développement des segments stratégiques du colis, de la monnaie électronique, de la protection, de l' automobile et du haut débit . Par ailleurs, pour accompagner la reprise économique, le Groupe continuera à acheter des crédits d'impôt liés au décret dit de relance.

Le nouveau plan stratégique vise à confirmer le rôle de l'entreprise en tant que « pilier stratégique » pour le pays, avec une attention renouvelée aux questions de durabilité des stratégies d'entreprise et des modèles de service omnicanal.

Afin de maximiser la valeur du principal réseau de distribution omnicanal d'Italie, des investissements importants dans la technologie et la logistique sont prévus pour accélérer le chemin de transformation du Groupe, en innovant le modèle commercial et en élargissant la gamme de produits et de services à la fois en termes de contenu. , les deux canaux et les modes de livraison.

Poste Italiane vise à soutenir le « redémarrage du pays » également par son implication dans le Plan national de relance et de résilience, en facilitant la transition numérique, y compris dans les relations avec l'administration publique, et en favorisant l'inclusion des petites communautés.

La transformation numérique s'accompagne de l'engagement de transformation écologique pour une croissance durable tout au long du plan ; la stratégie environnementale prévoit d'importantes initiatives et investissements « verts » dont, à titre d'exemple, l'efficacité énergétique des bâtiments et la réduction des émissions du parc de l'entreprise. Ces actions accompagneront le Groupe vers la neutralité carbone attendue d'ici 2030.

ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS DE L'ANNÉE ET ÉVÉNEMENTS POSTÉRIEURS AU 30 JUIN 2021

Acquisition et réorganisation sociale du Groupe Nexive

Le 29 janvier 2021, l'acquisition par Poste Italiane auprès de PostNL European Mail Holdings BV et Mutares Holding – 32 GmbH de l'intégralité du capital social de Nexive a été finalisée au prix de 34,4 millions d'euros, sur la base d'une valeur d'entreprise de 50 millions d'euros et une dette nette de 15,6 millions d'euros. La contrepartie finale, suite à l'ajustement de prix prévu par les accords contractuels, s'élevait à 30,7 millions d'euros.

Par la suite, le 11 mai 2021, le Conseil d'administration de Poste Italiane SpA a approuvé les projets de fusion et de scission relatifs à la réorganisation, au sein du Groupe Poste Italiane. En particulier, l'opération de restructuration d'entreprise précitée se décompose en les phases suivantes :

  • la fusion par incorporation de Nexive Group et Nexive Servizi dans Poste Italiane ;
  • la scission partielle de Nexive Network (i) en faveur de Poste Italiane, en ce qui concerne la business unit relative aux activités de distribution du courrier, qui comprend la participation dans Nexive Scarl, et (ii) en faveur de Postel SpA, société également entièrement et contrôlée directement par Poste Italiane, en ce qui concerne la branche commerciale relative aux activités d'impression.

La transaction prendra effet à compter du 1er octobre 2021.

BNL Finance (« Financement »)

Le 1er juillet 2021, l'accord a été finalisé qui prévoyait l'acquisition par Poste Italiane d'une participation égale à 40 % dans BNL Finance, une société du groupe BNL BNP Paribas, leader sur le marché du crédit CQ (cession de cinquième salaire ou retraite ), suite aux autorisations reçues des Autorités de Contrôle et à la réalisation de la scission, par BNL Finance au profit de la société mère BNL SpA, des activités hors périmètre.

Toujours avec effet au 1er juillet 2021, BNL Finance SpA a changé sa dénomination sociale en Financit SpA.

Sengi Express Limitée

Le 19 janvier 2021, Poste Italiane SpA et Cloud Seven Holding Limited ont signé un accord-cadre contraignant visant à renforcer le partenariat sur le marché du commerce électronique entre la Chine et l'Italie. L'accord-cadre prévoyait l'acquisition par Poste Italiane de 51 % du capital avec droit de vote (40 % du capital total) de Sengi Express Limited (« Sengi Express »), société détenue à 100 % par Cloud Seven Holding Limited basée à Hong Kong. Sengi Express est une entreprise leader dans la création et la gestion de solutions logistiques transfrontalières pour les e-commerçants chinois actifs sur le marché italien. La clôture de la transaction a été finalisée le 1er mars 2021.

Eurizon Capital Real Asset SGR (“ECRA”)

In data 25 giugno 2021 Poste Vita e BancoPosta Fondi SGR hanno sottoscritto gli accordi definitivi per l'acquisito del 40% del capitale sociale di Eurizon Capital Real Asset SGR SpA (“ECRA”), società specializzata negli investimenti a supporto dell'economia reale controllata da Eurizon che ha attualmente in gestione attivi per circa 3,4 miliardi di euro. Il closing dell'operazione è previsto entro la fine dell'anno, all'esito dell'ottenimento delle autorizzazioni da parte delle autorità regolamentari. Si segnala che al perfezionamento dell'operazione ECRA continuerà essere controllata e consolidata da Eurizon.

Emissione Bond Ibrido

Poste Italiane SpA, con data regolamento 24 giugno 2021, ha collocato la sua prima emissione obbligazionaria perpetua subordinata ibrida con periodo di “non-call” di 8 anni per investitori istituzionali, del valore nominale complessivo di 800 milioni di euro con l'obiettivo di rafforzare la struttura patrimoniale del Gruppo, ed in particolare il Leverage Ratio (Basilea III) e il Tier 1 ratio di BancoPosta, nonché il Solvency II Ratio di Poste Vita, contribuendo a sostenere la crescita di lungo termine del Gruppo secondo le linee strategiche del Piano industriale “24 SI”.

INDICATORI ALTERNATIVI DI PERFORMANCE

Poste Italiane, in linea con gli orientamenti pubblicati il 5 ottobre 2015 dall'European Securities and Markets Authority (ESMA/2015/1415), presenta in questo Resoconto, in aggiunta ai dati economico-patrimoniali e finanziari previsti dagli International Financial Reporting Standards (IFRS), alcuni indicatori da questi ultimi derivati, che forniscono al management un ulteriore parametro per la valutazione delle performance conseguite dal Gruppo. Gli indicatori alternativi di performance utilizzati sono:

EBIT (Earning before interest and taxes) – indicatore che evidenzia il risultato prima degli effetti della gestione finanziaria e di quella fiscale.

EBIT margin – rappresenta un indicatore della performance operativa ed è calcolato come rapporto tra il Margine Operativo (EBIT) ei Ricavi Totali. Tale indicatore è anche presentato distintamente per ciascuna Strategic Business Unit.

POSIZIONE FINANZIARIA NETTA DEL GRUPPO: è la somma delle Attività finanziarie, dei Crediti d'imposta ex Legge n. 77/2020, della Cassa e Depositi BancoPosta, delle Disponibilità liquide e mezzi equivalenti, delle Riserve tecniche assicurative (esposte al netto delle Riserve tecniche a carico dei riassicuratori) e delle Passività finanziarie. Tale indicatore è anche presentato distintamente per ciascuna Strategic Business Unit.

POSIZIONE FINANZIARIA NETTA DELLA STRATEGIC BUSINESS UNIT CORRISPONDENZA, PACCHI E DISTRIBUZIONE: è l'indebitamento finanziario calcolato secondo lo schema raccomandato dall'ESMA European Securities and Markets Authority (ESMA32-382-1138 del 4 marzo 2021) al netto dei debiti commerciali e altri debiti non correnti che presentano una significativa componente di finanziamento implicito o esplicito e al lordo delle seguenti voci: attività finanziarie non correnti, crediti d'imposta ex Legge n.77/2020, derivati di copertura attivi correnti, crediti e debiti finanziari intersettoriali.

Composizione della posizione finanziaria netta* (milioni di euro)

* Posizione finanziaria netta: (Surplus) / Debito netto

PROSPETTI DI BILANCIO DEL GRUPPO POSTE ITALIANE

STATO PATRIMONIALE CONSOLIDATO

PROSPETTO DELL'UTILE/PERDITA DI PERIODO CONSOLIDATO

RENDICONTO FINANZIARIO CONSOLIDATO:

La Relazione Finanziaria semestrale al 30 giugno 2021 sarà pubblicata entro il termine stabilito dalla legge e messa a disposizione del pubblico presso la sede sociale, sul sito internet della Società ( www.posteitaliane.it ), presso il meccanismo di stoccaggio autorizzato “eMarket Storage” ( www.emarketstorage.com ), nonché depositata presso la società di gestione del mercato Borsa Italiana SpA ( www.borsaitaliana.it ).

* * *

Dichiarazione del dirigente preposto alla redazione dei documenti contabili societari

ll sottoscritto, Alessandro Del Gobbo, in qualità di Dirigente preposto alla redazione dei documenti contabili del Gruppo Poste Italiane

DICHIARA

ai sensi dell'art. 154-bis comma 2 del Testo Unico della Finanza del 24 febbraio 1998 che l'informativa contabile contenuta nel presente comunicato corrisponde alle risultanze documentali, ai libri e alle scritture contabili.

Il documento contiene una sintesi di informazioni finanziarie che non dovrebbero essere considerate un sostituto della Relazione Finanziaria semestrale al 30 giugno 2021 del Gruppo Poste Italiane.

Roma, 4 agosto 2021


Cet article est une traduction automatique de la langue italienne d’un article publié sur le magazine Début Magazine à l’URL https://www.startmag.it/economia/poste-italiane-ecco-i-settori-che-crescono-di-piu/ le Wed, 04 Aug 2021 07:56:01 +0000.