Qui pointe (et qui ne le fait pas) sur le gaz d’Aphrodite

Qui pointe (et qui ne le fait pas) sur le gaz d'Aphrodite

Faits, problèmes et scénarios sur le gaz Aphrodite.

L’un des projets que l’UE aspire à voir le jour pour s’approvisionner en énergie en Méditerranée orientale concerne l’exploitation du champ appelé Aphrodite, situé au large de Chypre.

DOSSIER AFRODITE

A la recherche de la solution pour acheminer le gaz d'Aphrodite vers l'Europe, la plus rationnelle qui ait été trouvée implique, selon l'analyse faite par al Monitor, dont nous tirerons largement ici, la construction d'un pipeline qui amène le gaz à Égypte, où les usines de liquéfaction le transformeraient en GNL pour la réexportation vers l'Europe.

L'accord entre l'Égypte et Chypre pour la construction de ce gazoduc maritime a été signé en septembre 2018.

L'ACCORD ÉGYPTE-CHYPRE

Il existe deux usines de liquéfaction en Égypte. La première est l'usine EDCO appartenant à la compagnie égyptienne de gaz naturel liquéfié et comprend deux unités de liquéfaction. Le second est celui de Damiette, il appartient à la société italo-espagnole Fenosa et ne possède qu'une seule usine de liquéfaction.

C'est à partir de ces unités que le gaz d'Aphrodite doit être liquéfié puis chargé dans des navires pour être transporté jusqu'à sa destination finale.

L'APPRENTISSAGE D'AL MONITOR

Selon des sources d' al Monitor , le projet avance rapidement: un responsable du gouvernement égyptien a déclaré que les pourparlers avec l'homologue chypriote pour garantir l'achèvement du projet dans les délais prévus se déroulent sans heurts, et on estime que d'ici 2024-5 le toute la chaîne d'approvisionnement sera opérationnelle.

Chypre a une grande confiance dans les capacités du Caire qui, avec son maxi-champ Zohr découvert par Eni il y a cinq ans, se révèle avoir les capacités techniques pour gérer des processus complexes tels que ceux impliquant le gaz naturel.

LE RÔLE DE L'ÉGYPTE

À cet égard, Gamal al-Qalyubi, professeur d'ingénierie pétrolière et énergétique à l'Université du Caire, est convaincu que l'Égypte est parfaitement capable d'achever et de mettre en service une infrastructure d'un coût estimé à 1,3 milliard. dollars.

Maher Aziz, membre du Conseil mondial de l'énergie, est également convaincu qu'avec la construction du gazoduc, l'Égypte sera en mesure de s'imposer comme un champion de l'énergie dans la région et comme un leader des exportations vers l'Europe.

Il ne reste qu'un seul problème qui a été bien souligné par Charles Ellionas, PDG de Cyprus Natural Hydrocarbons Company et expert en énergie à l'Atlantic Council. Pour que le gazoduc soit réellement construit, les entreprises qui détiennent la licence sur Aphrodite, et donc Chevron, Shell et Delek, doivent trouver des acheteurs pour le gaz du champ en Égypte.

LE PROBLÈME

Cet objectif pourrait être compromis, selon Zenonas Tziarras, un chercheur qui traite de la géopolitique de la Méditerranée, par la pandémie actuelle, qui a bouleversé le marché en le rendant imprévisible et décourageant les investissements à long terme, et par les importantes découvertes d'hydrocarbures faites en Egypte ces dernières années. temps, si important qu'il permet au Caire d'annoncer qu'il deviendra très bientôt autosuffisant en gaz naturel.

Tout cela, souligne Tziarras, a considérablement diminué l'importance d'Aphrodite aux yeux des investisseurs.

LA VARIABLE TURQUIE

Et puis il y a le problème des problèmes, à savoir la Turquie qui, comme on le voit ces jours-ci, a mis en place une stratégie de déstabilisation des alliés méditerranéens afin de les forcer à s'entendre avec Ankara et Chypre du Nord pour tout ce qui concerne la exploitation des hydrocarbures en Méditerranée orientale.

Pour toutes ces raisons, un projet qui paraissait prometteur il y a quelques années à peine pourrait bientôt être mis de côté en désintérêt général.


Cet article est une traduction automatique de la langue italienne d’un article publié sur le magazine Début Magazine à l’URL https://www.startmag.it/energia/chi-punta-e-chi-non-punta-sul-gas-di-afrodite/ le Mon, 14 Sep 2020 09:49:46 +0000.