La cause de la crise énergétique ? Les investissements irrationnels réalisés ces dernières années, pour une mauvaise transition

Des années de sous-investissement dans la production de pétrole et de gaz sont à l'origine de la crise énergétique actuelle, et lorsque l'économie mondiale se remettra du ralentissement actuel, la petite capacité de production de pétrole qui reste sera anéantie, a déclaré mardi le PDG de Saudi Aramco, Amine Nasser.

"Beaucoup d'entre nous ont insisté pendant des années sur le fait que si les investissements dans le pétrole et le gaz continuaient de baisser, la croissance de l'offre mondiale serait à la traîne par rapport à la demande, avec des répercussions sur les marchés, l'économie mondiale et la vie des gens", a déclaré le PDG de la plus grande compagnie pétrolière au monde. exportateur de pétrole a déclaré aujourd'hui au Schlumberger Digital Forum 2022 en Suisse.

Les investissements dans le pétrole et le gaz ont diminué de plus de moitié entre 2014 et 2021, a déclaré Nasser, ajoutant que "les augmentations de cette année sont trop peu nombreuses, trop tardives, trop à court terme". En 2014, les investissements annuels dans le pétrole et le gaz se sont élevés à 700 milliards de dollars, contre un peu plus de 300 milliards de dollars l'an dernier, a déclaré le haut dirigeant d'Aramco.

«Ce sont les véritables causes de cet état d'insécurité énergétique: des investissements insuffisants dans le pétrole et le gaz, des alternatives pas prêtes et pas de plans de secours. Mais cela ne semblerait pas être la réponse donnée jusqu'à présent », a-t-il ajouté, réitérant une opinion longtemps soutenue par l'Arabie saoudite, selon laquelle le manque d'investissements des années précédentes frappera à nouveau l'approvisionnement énergétique.

"Même en présence de forts vents contraires sur l'économie, la demande mondiale de pétrole est encore assez saine", a déclaré Nasser.

"Mais lorsque l'économie mondiale se redressera, nous pouvons nous attendre à un nouveau rebond de la demande, éliminant la petite capacité de production inutilisée. Et quand le monde verra ces angles morts, il sera peut-être trop tard pour changer de cap », a-t-il ajouté.

"C'est pourquoi je suis sérieusement inquiet."

Saudi Aramco a de nouveau appelé à davantage d'investissements dans le secteur pétrolier et gazier, en particulier pour le renforcement des capacités. "Et au moins cette crise a enfin convaincu les gens que nous avons besoin d'un plan de transition énergétique plus crédible", a ajouté le directeur général d'Aramco.

L'Arabie saoudite prévoit d'augmenter sa capacité de production à 13 millions de barils par jour (bpj) d'ici 2027, contre environ 12 millions aujourd'hui, mais pas beaucoup plus loin. Le Royaume est l'un des deux principaux producteurs de pétrole censés disposer d'une capacité de réserve supplémentaire. L'autre producteur est un autre membre de l'OPEP, les Émirats arabes unis (EAU).


Télégramme
Grâce à notre chaîne Telegram, vous pouvez rester informé de la publication de nouveaux articles de Scénarios économiques.

⇒ Inscrivez- vous maintenant


Esprits

L'article La cause de la crise énergétique ? Les investissements irrationnels réalisés ces dernières années, pour une mauvaise transition proviennent de ScenariEconomici.it .


Cet article est une traduction automatique de la langue italienne d’un article publié sur le site Scenari Economici à l’URL https://scenarieconomici.it/la-causa-della-crisi-energetica-gli-investimenti-irrazionali-fatti-negli-scorsi-anni-per-una-transizione-sbagliata/ le Thu, 22 Sep 2022 14:40:15 +0000.